Connect with us

Musique

NÎM : Découvrez leur titre Stardust et leur interview exclusive

Vous connaissez le groupe NÎM ? On vous présente leur clip Stardust et une interview rien que vous !

NÎM interview

NÎM, pourquoi avoir choisi ce nom d’artiste  ?

Nous sommes en partie basés à Nîmes, c’est donc un hommage à la ville; on cherchait aussi quelque chose de court, simple et ensoleillé qui nous ressemble. Sinon tu peux le prononcer à l’américaine “énaïème”, mais là ça veut plus rien dire.

Depuis quand faites-vous de la musique ?

Nous travaillons ensemble depuis plus de cinq ans, et pratiquons la musique depuis l’enfance.

Comment définiriez-vous votre style de musique ?

Pablo: Nous faisons de l’electro-pop: des voix sur des productions numériques, agrémentées parfois d’instruments live. C’est une pop aux refrains dansants, nostalgiques des années 2000 et bercés par des textes parfois graves célébrant la ville, la vie et l’évasion. Les possibilités sont infinies pour explorer les limites de la pop et y ajouter des influences de tous horizons.

Pourquoi faites-vous de la musique NÎM ?

Gaïa: J’ai passé mon enfance à écouter mes albums préférés les yeux fermés, à m’imaginer sur scène… Je pense que je fais d’abord de la musique pour la jouer en live et vivre cet échange intense et unique qu’il y a entre le public et le musicien. À part ça, j’écris aussi depuis toujours, et les paroles sont un medium comme un autre pour raconter des histoires.

Quelles sont vos influences musicales ?

Pour n’en citer que quelques-unes: Metronomy, Alt-J, Synapson, Agar Agar, Camille, The Postal Service, Eels, Massive Attack, Flight Facilities, Aurora…

Si vous deviez amener un album sur une ile déserte ce serait lequel ?

Gaïa: Different Trains de Steve Reich

Pablo : T’es sérieuse Gaïa ? On a dit une île, pas une gare ! Moi ça serait le Requiem de G. Fauré ou Hail to the Thief

Si vous pouviez passer une soirée avec une star de la chanson ce serait qui ?

Gaïa: Aurora

Pablo : Max Martin

Et pour un duo, cela serait avec qui ?

Gaïa: James Blake

Pablo : Jorja Smith

Parlez-nous de votre premier titre …

Gaïa: Notre premier single s’appelle “Stardust”. Pablo a composé l’instrumental à partir d’un son de bouteille qu’il a enregistré et samplé, et je me suis beaucoup inspirée de ma lecture du moment pour en écrire les paroles: Dune de Frank Herbert. La chanson parle du fait que si on y réfléchit bien, on est faits de poussière d’étoiles mortes et de dinosaures, puisque « rien ne se perd rien ne se crée… » Tous les soucis, les injonctions et les questionnements qu’on peut avoir n’ont donc finalement que peu d’importance.

On a tourné le clip de Stardust dans un incroyable château normand avec notre réalisateur fétiche Étienne Fu-Le Saulnier, qui lui a donné une dimension mystique supplémentaire.

Si vous deviez donner envie aux lecteurs de J’adore Les Potins d’écouter votre musique, vous diriez quoi ?

Si notre musique était un endroit, ce serait un spa avec vue sur la garrigue, ou un vaisseau spatial bien confort avec une plage indoor, des piña coladas à volonté et un dancefloor en apesanteur.

Votre plus grand rêve ?

Vivre sur ce vaisseau spatial.

Connect