Connect with us

Musique

Yard of Blondes : Interview exclusive du groupe

Pour la sortie du titre JE VEUX DANSER TOUT L’ETE, le groupe Yard of Blondes répond à toutes nos questions.

yard of blondes

Yard of Blondes, pourquoi avoir choisi ce nom d’artiste?

Le nom du groupe vient d’une chanson de Jeff Buckley qui s’appelle « Yard Of Blonde Girls ». C’est une chanson qu’on aimait bien et qui nous semblait représenter le groupe en terme de style.
On aimait bien aussi l’image véhiculé par le nom qui peut évoquer à la fois l’innocence et quelque chose de plus de sensuel. C’est une chanson originalement écrite par The Nymphs, un groupe de filles des années 80 à Los Angeles.

Depuis quand faites-vous de la musique?

Le groupe est né en 2010 quand j’ai rencontré Fanny à Los Angeles. On venait tous deux de s’y installer avec l’envie commune de démarrer une nouvelle vie et un nouveau projet musical.

On avait tous les deux un passé musical en France et on s’est retrouvé autour d’influences américaines similaires. Après des débuts en duo acoustique, le groupe a peu à peu grandi et évolué vers un son de plus en plus rock.
De nouveaux membres américains nous ont rejoint au fur et à mesure pour devenir le Yard Of Blondes d’aujourd’hui.

Yard of Blondes, comment définiriez-vous votre style de musique?

On dit souvent que notre but c’est de faire un croisement entre les mélodies et les harmonies des Beatles et le côté sombre et heavy de Black Sabbath. Je crois que ça représente bien le groupe même si notre carrière montre beaucoup d’éclectisme.
On a commencé le groupe en étant plus folk et on en est venu progressivement à des titres plus rock avec quelques incursions du côté de la pop. Le point commun de tout ça, que ce soit dans un morceau dépouillé ou dans un titre très puissant, c’est l’amour pour la mélodie!

Pourquoi faites vous de la musique?

J’imagine pour la même raison que les peintres peignent, les architectes bâtissent et les écrivains se racontent. Il s’agit d’enrichir le monde de quelque chose d’à la fois profondément humain et singulier, d’exprimer une sensibilité, de porter une vision du monde et de se connecter au reste du monde sur un plan artistique.

Quelles sont vos influences musicales Yard of Blondes ?

Cela rejoint la question précédente. Nos influences sont des artistes singuliers, qui ont fait de leur différence le coeur de leur identité artistique. Ce sont évidemment des musiciens comme les Pixies, Nirvana, Bob Dylan, Sonic Youth ou Elliott Smith, mais ce sont aussi des artistes visuels comme David Lynch,, Warhol ou encore Guy Bourdin et aussi des écrivains comme T.C. Boyle, Zweig ou Pessoa — la liste serait bien trop longue à établir — bref tous ceux qui transforment leur experience singulière en une forme qui nous touche.

Si vous deviez emmener un album sur une ile déserte?

Ce serait probablement Pet Sounds des Beach Boys, parce qu’on a jamais fini de découvrir des choses dans cet album, même après des centaines d’écoutes.

Si vous pouviez passer une soirée avec une star de la chanson?

J’aimerais beaucoup passer une soirée à discuter avec Elliott Smith mais malheureusement il est décédé. Cela étant dit, nous avons eu la chance de côtoyer des gens comme Johnny Hallyday ou Yodelice (pour les français) mais aussi des artistes comme Dave Stewart (Eurythmics) ou Jesse Hugues des Eagles Of Death Metal. Chaque artiste accompli montre quelque chose de différent mais le point commun c’est la passion univoque, entièrement dirigée vers le fait d’accomplir quelque chose d’unique.
Phoebe Bridgers:

Distillers:

Et pour un duo, ce serait avec qui?

A l’heure actuelle, j’aimerais vraiment chanter avec Phoebe Bridgers (une jeune artiste de Los Angeles, qui a un talent fou). Fanny répondrait certainement qu’elle aimerait faire un duo avec Brody Dalle (la chanteuse Punk Rock des Distillers).
La collaboration est quelque chose qui nous attire de plus en plus.

Nos experiences avec Joachim Garraud et Billy Graziadei, qui pour le coup n’ont rien à voir (un DJ français et producteur pionnier qui a pu travailler aussi bien avec Guetta et Bowie et le chanteur culte du groupe Hard Core New-Yorkais Biohazard) montrent justement que la collaboration peut étendre nos horizons et créer quelque chose d’unique qu’on aurait pas pu parvenir à créer seul.

Parlez-nous de votre titre…

Le titre qu’on sort actuellement est justement le fruit de ces collaborations. Le EP comporte 3 versions qui servent à montrer justement ce qu’on peut faire d’une même chanson en travaillant avec différentes personnes.

La version rock a été enregistrée par Billy Graziadei (Biohazard), elle a été conçue comme quelque chose de très pop et axé sur les mélodies. L’idée, avec Billy c’était de faire quelque chose de très simple pour laisser toute la place à la mélodie des refrains. Sur les couples, on s’est permis d’inverser le rapport habituel avec les refrains et de construire quelque chose de plus tendu. Le résultat, se rapproche pour moi finalement des Pixies. Quant à la version Remix de Joachim Garraud ell est issue d’une expérience incroyable qu’il nous a offert. Joachim vient de transformer un bus en studio d’enregistrement entièrement solaire.

On a eu la chance d’être les premiers artistes à venir enregistrer avec lui et il nous a emmené dans le désert californien. On s’est installé avec le bus au milieu d’un lac millénaire asséché, au milieu de nulle part et on a laissé l’inspiration de ces grands espaces nous envahir. Le résultat est un titre solaire je crois, taillé pour danser dans les clubs. Le clip retrace cette folle journée à Lake El Mirage. Enfin, la troisième version, c’est simplement la version démo du titre, celle enregistrée à la maison avec les moyens du bords. J’ai une passion pour les démos d’artistes.

Quand elles sont accessibles j’adore les écouter car je trouve que ces versions portent toujours quelque chose de différent, il y a un e certaine grâce de l’instant qu’on ne retrouve pas dans les versions studios.

Donnez aux lecteurs l’envie d’écouter votre musique !

Si vous voulez voir de quoi sont capables des français partis vivre le rêve américain en Californie, si vous aimez les chansons douces, les chansons qui font danser et les chansons de rock pur et dure, vous trouverez peut-être votre bonheur dans notre discographie.
La meilleure introduction c’est de regarder peut-être le documentaire que France 4 avait diffusé sur nous et qui nous suit pendant une semaine dans le désert californien à la rencontre d’autres artistes et qui nous filme en train de créer une chanson inspirée par ce voyage.

Votre plus grand rêve?

Continuer à pouvoir créer de la musique toute notre vie en espérant que le monde d’explose pas trop vite.

Réponses par Vincent (Chant, Guitare)

NEUROFIBROMATOSE karina NEUROFIBROMATOSE karina

Tumeur de 40 kilos qui grandit sans cesse : Karina donne une leçon de vie !

Société

bonbons bouteilles de Coca Cola bonbons bouteilles de Coca Cola

Le top 10 des bonbons préférés des Français

Food

Comment choisir sa tenue pour prendre l'avion ? Comment choisir sa tenue pour prendre l'avion ?

Comment choisir sa tenue pour prendre l’avion ?

Mode

copine jalouse copine jalouse

5 faits qui prouvent que votre meilleure amie est jalouse de vous

Psycho

Publicité



Connect