Connect with us

Musique

The Lost Star : Interview pour la sortie de Midnight Rainbow

Un album aux multiples facettes, des chansons envoutantes, et pour en parler, on a rencontre son auteur “The Lost Star” !

The Lost Star Interview

Pourquoi avoir choisi ce nom d’artiste « The Lost Star »  ?

Ce nom est poétique et symbolique…. The Lost Star, L’Etoile perdue, éperdue dans les visions mirifiques de mes désirs… J’aime la folie, je pense que la vraie aventure commence lorsque l’on quitte les conventions, la chronologie et les diktats du monde pour avancer dans la vaste forêt de la vie à la recherche de Soi.  Être perdu mène à l’inconnu, ce territoire quasiment sans limites….

Mon nom, The Lost Star, est un hommage à tous les diamants bruts du ciel. Vous êtes peut-être perdu mais vous êtes toujours une étoile brillante.

Depuis quand faites-vous de la musique ?

Depuis ma petite enfance. D’abord, des leçons de piano, du chant dans les chorales d’Église, dans les opérettes au lycée.  J’ai pris mes premières leçons de chant classique vers seize ans et quand je suis arrivée à Paris, j’ai eu une bourse pour étudier le chant à l’École Normale de Musique…

La musique a toujours été présente comme un fil d’or dans la tapisserie de ma vie. En tout cas, il y a en moi une impulsion qui m’a toujours menée vers la musique, comme un essentiel dans l’évolution de mon âme.

Comment définiriez-vous votre style de musique ?

Pop romantique baroque.  Ma dernière création est l’album Midnight Rainbow, 14 chansons qui parlent surtout des rapports amoureux et des facettes multiples de l’amour, la folie, le désir, l’émotion…c’est un album réalisé en collaboration avec deux compositeurs fabuleux Amadeo Barrios et An Tôn Thât.

Musicalement, il est très varié. On découvre des ballades, des chansons aux notes latino, des touches orientales, des arrangements de jazz. On suit les aventures de divers protagonistes féminins… Aphrodite-Venus, Perséphone (Winter Bride), Chiara Scura…même Marie Magdeleine (Goddess of the Gospels). Sur un morceau « tango » on se regarde dans la glace, dans Mirrors Never Lie. Et on se laisse bercer avec Naked Hearts, poème d’amour.

Pourquoi faites-vous de la musique ?

Parce que je l’aime !

Quelles sont vos influences musicales ?

J’aime divers styles de musique. Ça va du Jazz et Pop au musique du Moyen Orient. J’adore des artistes comme Natalie Merchant, Blossom Dearie, Jewel, Cesaria Evora, Fats Domino, Rachid Taha, Ottis Redding, Tina Turner, Queen, mais également les œuvres de Puccini et Purcell ainsi que Gershwin.

Si vous deviez amener un album sur une île déserte ce serait lequel ?

Surement un album de Loreena McKennet ou Leonard Cohen.

Si vous pouviez passer une soirée avec une star de la chanson ce serait qui ?

Tom Waits, ce fou déjanté et brillant.

Et pour un duo, cela serait avec qui ?

Le superbe musicien, Compositeur Grec Yannis Chryssomallis.

Parlez-nous de votre titre

Le premier titre de l’album est Midnight Rainbow.  L’Arc-en-ciel de minuit !

Cette chanson reflète les couleurs vibrantes des émotions. C’est une chanson de romance pleine de contradictions, d’ironie et de paradoxes. Un arc-en-ciel à minuit ? Oui bien sûr. Le temps n’existe pas. L’arc-en-ciel excitant et mystique fait écho à l’orgasme du plaisir éphémère. Un arc-en-ciel ne peut pas être acheté ou attrapé. De Paris au Japon, l’arc de l’attirance sensuelle règne dans le ciel. Tout comme la protagoniste qui crie à son amant « Catch a Rainbow, I’ll be your Queen of the Night ».

Si vous deviez donner envie aux lecteurs de J’adore Les Potins d’écouter votre musique, vous diriez quoi ?

Partez en voyage avec moi à travers mes chansons. De titre en titre, vous entrerez dans des univers divers. Des musiciens fabuleux m’ont accompagné avec passion et talent. Vous aurez envie de bouger, danser ou tout simplement contempler la vie.

Votre plus grand rêve ?

Mon plus grand rêve est de vivre les désirs de mon cœur et croyez-moi, ils sont infinis…

Connect