Connect with us

Musique

PXL : Interview du groupe

Le groupe PXL revient en force avec un nouveau clip Foc-Us et répond aux questions de la rédaction pour en savoir un peu plus sur ce nouveau titre.

pxl

Pourquoi avoir choisi ce nom d’artiste ?

B Wolf & Foxee B : PXL (qui se prononce « pixel ») parce que ça évoque pour nous quelque chose de poétique lié à la technologie du quotidien. Plusieurs pixels forment une image, la présence du pixel a un sens parce qu’il est à côté d’autres. Isolé, il devient une surface infime, cachée, lisse et monochrome. Un détail puissant qui ne devient visible que lorsqu’il est mort, absent.
Ce nom est aussi lié à nos représentations masquées, sur scène nous sommes des visages aux contours sauvages remplis de grands pixels noirs, tachetés de couleurs vives, fugitives mais bien réelles. Les 3 trois lettres ? Parce qu’elles sont efficaces.

Depuis quand faites-vous de la musique ?

B Wolf : J’ai commencé jeune au piano, attiré par les bandes originales de films, j’ai ensuite appris la basse en autodidacte et joué dans plusieurs projets de tous horizons, surtout à l’étranger. J’ai toujours aimé jouer et composer sur des machines, aujourd’hui je travaille surtout sur ordinateur en utilisant des sons analogiques et électroniques. Pour moi ce sont deux matières ou plutôt deux textures qui sont sensuelles, chacune à leur manière, PXL erre quelque part sur cette frontière où elles se chevauchent.
Foxee B : J’ai joué de la basse aussi, mais je n’ai pas le niveau de B Wolf – rire – et j’ai commencé plus tard. En revanche j’ai toujours aimé la musique et j’ai grandi entourée de musiciens, ça continue aujourd’hui. Le seul endroit du monde où la promiscuité m’est supportable, c’est une salle de concert.

Comment définiriez-vous votre style de musique ?

B Wolf & Foxee B : On a choisi de qualifier notre musique ainsi : on fait du e-pop, « e » pour electronica, « pop » pour pop, et « e-pop » pour hip-hop. Ça représente bien la mixture qu’on a créée malgré nous. On tient à ce terme à tiroirs, aujourd’hui, on pense qu’il est temps d’exploser les chapelles et tout ce qui est ‘catégorique » ou « disciplinaire ». La sensibilité compte une infinité de constellations. Revendiquons notre droit à la galaxie.

Pourquoi faites-vous de la musique ?

B Wolf & Foxee B : Pas pour gagner de l’argent – rire – non, parce qu’on aime ça. On aime faire de la musique. On fait de la musique pour les gens qui aiment en écouter.

Quelles sont vos influences musicales ?

B Wolf : Soilent Green, Autechre, Zappa, Ennio Moricone, Aphex Twin, Sun Ra, Henry Rollins, mille autres, et moi même.
Foxee B : MIA, Gangstarr, Rush, Themselves, Anne James Chaton, Pavement, EyeHateGod…

Si vous deviez amener un album sur une ile déserte ce serait lequel ?

B Wolf : En réalité, si je devais aller sur une île déserte, j’emmènerais une guitare pour pouvoir jouer tous mes morceaux préférés. Mais pour répondre à la question, ce serait A Shape Of Jazz To Come de Ornette Coleman. Une écoute sans fin, qui surprend toujours.
Foxee B : No Love Deep Web de Death Grips.

Si vous pouviez passer une soirée avec une star de la chanson ce serait qui ?

Foxee B : Une star de la chanson? Si j’ai le droit de le ressusciter… Jacques Brel.
B Wolf : Une soirée? Autant en passer une bonne alors… avec Lester Claypool (Primus), ça me dirait bien, il me ferait goûter ses productions locales et puis on irait pêcher dans la baie de Sausalito…

Et pour un duo, cela serait avec qui ?

B Wolf & Foxee B : The Weeknd.

Parlez-nous de votre premier titre …

B Wolf & Foxee B : The Zoo, notre premier single, mis en image par B Badger, notre acolyte pixelisé. C’est un titre un peu bâtard – rire – c’est pour ça qu’on l’aime! Il est coloré, bondissant et fun. C’est un peu une histoire de naissance, heureuse et tragique à la fois, racontée sur fond de sonorités exotiques et abrasives. Attention, vous serez tous contaminés!!

Si vous deviez donner envie aux lecteurs de J’adore Les Potins d’écouter votre musique, vous diriez quoi ?

Foxee B : Qu’on offre un I-pod à chaque play – rire – !
B Wolf : Notre album, c’est comme une histoire, alors si vous avez accroché sur un single, vous pouvez tout recommencer depuis le début, et la fin ne sonnera pas de la même façon.

Votre plus grand rêve ?

B Wolf : Posséder un téléportateur.
Foxee B : Trouver un trésor.

NEUROFIBROMATOSE karina NEUROFIBROMATOSE karina

Tumeur de 40 kilos qui grandit sans cesse : Karina donne une leçon de vie !

Société

bonbons bouteilles de Coca Cola bonbons bouteilles de Coca Cola

Le top 10 des bonbons préférés des Français

Food

Comment choisir sa tenue pour prendre l'avion ? Comment choisir sa tenue pour prendre l'avion ?

Comment choisir sa tenue pour prendre l’avion ?

Mode

copine jalouse copine jalouse

5 faits qui prouvent que votre meilleure amie est jalouse de vous

Psycho

Publicité



Connect