Recherche

amoureux

Au fil des semaines, vous vous surprenez à penser à lui, à sourire dès qu’il vous texte, à attendre impatiemment son appel, à avoir la bouche sèche et des papillons dans le ventre dès qu’il entre dans votre champ de vision.

Une question commence à germer dans votre esprit, il me plait, comment le lui dire ?

Décidée à le lui faire savoir, vous tentez d’envoyer des signaux pour voir s’il mord à l’hameçon : proposition de sortie, sous-entendus, regards complices, gestes taquins, voire indifférence totale…

Les plus timides d’entre vous, s’abstiendront et passeront plus tôt en mode infra rouge : regards furtifs dans sa direction, disponibilité au moindre pépin, voire cours de soutien si monsieur éprouve quelques difficultés à suivre dans un cours.

A chacune sa méthode, à chacune sa nature, à chacune ses habitudes, les hommes sont tout aussi différents, à étudier, au cas pour cas.

Alors jouer la carte de « je ne perds pas de temps, je fonce » ou « toute en retenue, je l’aurais à l’usure », les règles sont les mêmes, reste à savoir si votre cible percutera assez et sera sur la même longueur d’ondes.
On a beau entendre partout des phrases du genre « qui aime bien châtie bien », « fuis-moi je te suis, suis moi je te fuis » elles sont peut-être vrai, mais non applicables en toute circonstance.

Votre coup de cœur du moment peut :

  • Ne vous considérer que comme une bonne amie.
  • Ne pas avoir remarqué vos subliminales provocations.
  • Etre déjà casé.
  • Etre amoureux d’une autre.
  • Ne pas être attiré par la gent féminine.
  • Ne pas être dans le trip sortir avec une fille, mais plus dans le style geek major de promo.
  • Feindre l’indifférence alors que vous lui plaisez également.
  • Etre timide et ne pas oser lui non plus vous révéler ses sentiments, les hommes sont des femmes comme les autres…

Tout un tas d’hypothèses sans fin, mais dont découlent essentiellement deux cas de figure, vous êtes prête soit à :
Attendre, vos sentiments taris dans l’ombre, et voir ce que l’avenir vous réserve.
Foncer et vous déclarer, sans attendre, pour être fixée au plus vite, et advienne que pourra.

La question à poser ne serait-elle pas plutôt : « devrais-je vraiment lui dire que je suis amoureuse de lui ? », l’amour est un coup de poker, ou : vous misez tout, cash, et vous pouvez gagner, ou : vous ne misez rien, et vous ne pourrez-vous en prendre qu’à vous-même de ne pas avoir tenté votre chance, mesdemoiselles, abattez vos cartes !ou plutôt abattrez-vous vos cartes ?

Publié le 14/02/2014