Accueil  |  Style de vie  |  le 24/11/2017 à 20:56  |  Par Ryan Benflis

Les bénéfices que l’on peut retirer de l’apprentissage d’une langue étrangère

L’envie d’apprendre une nouvelle langue provient souvent du désir de voyager ou de faire des affaires avec l’étranger.


 apprendre langue étrangère

Lorsque l’on utilise des applications lors d’un voyage, celles-ci se révèlent très pratiques quand s’agit de demander son chemin ou de déchiffrer un menu, mais elles ne feront pas l’affaire si l’on souhaite engager une conversation avec des locaux.

apprendre langue étrangère

Apprendre une nouvelle langue demande un peu d’efforts afin de parvenir à la maîtriser. Cela est dû au fait que l’on engage son cerveau dans un tout nouveau processus auquel il n’est pas habitué. Mémoriser des mots et apprendre à les utiliser dans une communication structurée demande une certaine capacité à diriger ses pensées dans plusieurs directions.

Plus une langue nous est étrangère, avec une grammaire différente de la nôtre comme l’allemand par exemple, plus il faudra de persévérance pour parvenir à la parler. Il est d’ailleurs conseillé de commencer à l’apprendre avec un tuteur privé comme sur preply.com/fr/skype/allemande-tuteurs afin de connaître les rudiments de la grammaire et la construction des phrases qui diffèrent grandement du français.

On ne soupçonne pas les bénéfices que l’on peut retirer d’une telle entreprise, et pourtant de nombreuses études extrêmement sérieuses ont démontrées les effets positifs obtenus après l’apprentissage d’une deuxième langue et ceux-ci quel que soit l’âge. Surtout il ne faut pas considérer que l’on est trop vieux pour s’y mettre ou que c’est plus facile d’apprendre quand on est plus jeune.

Enfant ou adulte c’est pareil, tout est une question de temps disponible pour étudier et de pratique. Plus on utilise dans la vie quotidienne le langage que l’on cherche à connaître plus le cerveau enregistrera les mots et les mécanismes de celle-ci.

Plus alerte mentalement

Une étude conduite par l’Université d’Edinburgh en 2016 auprès d’étudiant âgés de 18 à 78 ans à démontrée que ceux qui suivaient un apprentissage d’une autre langue se sentaient mentalement plus alertes et plus vifs d’esprits dans plusieurs domaines en comparaison de ceux qui ne suivaient pas les mêmes études.

Capacité à être multitâches

Une autre étude conduite à l’Université d’Etat de Pennsylvanie a démontré que les bilingues étaient plus aptes à mener plusieurs projets de front comparativement aux monolingues.

Il semblerait qu’il soit plus facile pour un bilingue de différencier ce qui est important de ce qui ne l’est pas et ainsi traiter plus rapidement les priorités. Le fait de pouvoir changer mentalement d’une langue à une autre et de faire suivre ses actions en conséquence rend le bilingue plus apte à trier l’information et à agir rapidement, son cerveau étant déjà entraîné à évaluer les données.

 

La mémoire protégée

D’après une étude conduite au Luxembourg ceux qui parlent plusieurs langues seraient moins susceptibles de contracter des maladies liées à la mémoire comme Alzheimer. Il semblerait que le multilinguisme ait un effet protecteur sur la mémoire chez les séniors qui sont multilingues depuis leur enfance ou qui étudient des langues.

Bien que cela puisse paraître fastidieux, l’apprentissage d’une langue vaut vraiment le coup d’être entrepris à tout âge !

 

Reagissez !
  • J'ADORE
  • OMG
  • LOL
  • NULL